La mezzo-soprano américaine TAMARA GURA a été saluée par The Times comme “excellente", une chanteuse qui entre dans la "plus haute catégorie des mezzo-sopranos” Neues Deutschland. Elle attire de plus en plus l'attention internationale pour sa "voix de velours" Opera, ses “coloraturas scintillantes” Süddeutsche Zeitung et son “chant profondément émotionnel” Opernwelt. Elle s’affirme rapidement comme l’une des mezzo-sopranos les plus excitants de sa génération - "un véritable animal de scène", Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Elle a déjà présenté au public dans certains des plus prestigieux opéras d'Europe, dont l'Opéra national de Hambourg, le English National Opera de Londres, le Semperoper de Dresde, Aalto-Theater Essen, l'Opernhaus de Zürich, le Gran Teatro Liceu de Barcelone, Staatstheater Wiesbaden, Dutch National Opera, le Festival de Spoleto et le Teatro dell'Opera di Roma, interprétant des rôles importants tels que Carmen, Isabella, Sesto, Adalgisa, Ariodante, Orfeo, Cenerentola, Radamisto, Rosina, Hermia.

Magnifique voix de mezzo
— Opernwelt

Son vaste et polyvalent répertoire comprend les rôles principaux de baroque, Mozart et belcanto, ainsi que des rôles romantiques français et allemands et des œuvres contemporaines d'avant-garde.

"Une sensation ... une découverte" Der neue Merker, "formidable actrice" Opera News, "techniquement et théâtralement brillante", Süddeutsche Zeitung, "maîtrise technique", Drehpunktkultur, "crédible, émouvant, d'une intensité profonde" Salzburger Nachrichten, "excellente” The Times, "le chant profondément émouvant de Gura arrêta le temps pendant près de dix minutes” Opernwelt

Au cours de la saison 2017/18, elle a fait ses débuts au Liceu de Barcelone dans "Il Viaggio a Reims", a interprété le rôle de Niklausse dans "Les contes d'Hoffmann" à Salzbourg et a fait ses débuts dans le rôle d'Adalgisa dans "Norma" au Staatstheater de Wiesbaden. Elle a donné un concert de gala avec l'Opéra Sugi à Séoul, en Corée du Sud, a été soliste dans "A Child of our Time" de Tippett avec l'Opéra Siam à Bangkok, a donné un concert des airs de Mozart au Cadogan Hall à Londres avec Christian Zacharias à la tête du English Chamber Orchestra, diffusé en direct par la BBC Radio3, et a interprété le rôle de Cenerentola au Festival of the Aegean en Grèce. Parmi ses engagements les plus importants de la saison 2018/19 en cours: les débuts au Teatro San Carlo de Naples comme Sméraldine dans "L'amour des trois oranges",  le rôle de Bradamante dans "Alcina" à l'Opéra de Berne, un rôle qui sera repris en tournée en Suisse à Zürich, sous la direction de Nikolaus Habjan, la reprise du rôle-titre dans "Carmen" à New York, New Year’s Concert avec le Munich Philharmonic, un enregistrement des aris de Handel, et deux nouvelles productions de “Alcina” (Bradamante).

tami gura - _WF45370.jpg

Les engagements de la saison 2016/17 incluaient une première dans le rôle d'Isabella dans "L’italiana in Algeri" au Deutsches National Theater Weimar dans une nouvelle production mise en scène par Tobias Kratzer, ainsi qu'un retour au rôle de Carmen au Staatstheater de Darmstadt, après le grand succès de la première de la saison dernière. (Cette Carmen a été nominée pour la meilleure performance de l'année 2016 par le prestigieux magazine Opernwelt). Elle a chanté le rôle-titre de "Carmen" à Essen dans une mise en scène de Dietrich Hilsdorf, puis elle est retournée au Teatro dell'Opera di Roma comme Gymnasiast dans "Lulu", mise en scène par William Kentridge en coproduction avec le Metropolitan de New York, et enfin elle a chanté le rôle-titre de "Carmen" à Wiesbaden et Dorabella dans une nouvelle production de "Così fan tutte" au Central City Opera Festival au Colorado

Au cours de la saison 2015/16, elle a interprété le rôle-titre dans une nouvelle production de "La Cenerentola" mise en scène par Brigitte Fassbaender au Cuvilliéstheater de Munich, a fait ses débuts comme Donna Elvira à Salzbourg, et a donné son début tant attendu dans le rôle-titre de "Carmen" dans une nouvelle production dirigée par Sandra Leupold, lauréate du prix Faust, et la direction musicale de Will Humburg au Staatstheater Darmstadt. Au Semperoper de Dresde, elle chante Sesto sous la direction de Alessandro de Marchi, et au théâtre Aalto à Essen le rôle-titre dans "Ariodante" de Händel sous la direction musicale de Christopher Moulds et Matthew Halls. Pour ce rôle, elle a été nommée meilleure chanteuse par le critique Christopher Zimmermann (Der neue Merker, Opera London). Lien vers Die Welt: article "Best Singer"

Elle a été entendue dans le rôle d‘Orfeo dans "Orfeo ed Euridice" à Anvers, à la Haus für Mozart de Salzbourg dans le rôle de Maddalena dans "Rigoletto" mise en scène par Amélie Niermeyer et toujours dans "Orfeo ed Euridice” au Staatstheater de Wiesbaden sous la direction musicale de Konrad Junghaenel.

Autres engagements importants:

  • Rosina dans "Il Barbiere di Siviglia" Semperoper Dresden

  • Orfeo dans "Orfeo ed Euridice" Anvers, Staatstheater Wiesbaden

  • Hermia dans "A Midsummer Night’s Dream" English National Opera London

  • Radamisto dans "Radamisto" - Händel Festpiele Karlsruhe

  • Zemlinsky Konzert Spoleto Festival Italie (Directeur - James Conlon)

  • Orlofsky au théâtre métropolitain de Tokyo "Die Fledermaus"

  • Hermia dans “A Midsummer Night’s Dream" Teatro dell’opera di Roma (chef d'orchestre: James Conlon,metteur en scène: Paul Curran)

  • Maddalena in "Rigoletto" Salzbourg Haus für Mozart (Réalisé par: Amélie Niermeyer)

  • Tangia dans "Le Cinesi" (Alan Curtis)

  • Vagaus dans "Juditha Triumphans" (Chef d’orchestre: George Petrou)

  • Magdalena dans "La Resurrezione" (Jan Wilhelm de Vriend)

  • Piacere dans "Il Trionfo del tempo e del disinganno” (Händel Festspiele Karlsruhe)

Coloraturas scintillantes
— Süddeutsche Zeitung

Elle a travaillé avec des chefs d’orchestre tels que Nello Santi, James Conlon, Simone Young, Ingo Metzmacher, Stefan Soltesz, Leo Hussain et Vladimir Fedoseyev, ainsi qu'avec des spécialistes de la musique baroque tels que Alessandro De Marchi, Alan Curtis, Christian Curnyn, George Petrou, Jan Tomasz Adamus et Capella Cracoviensis et Andreas Spering. Elle a également travaillé avec des metteurs en scène tels que Christof Loy, Christopher Alden, Grischa Asagaroff, Alessandro Talevi, Paul Curran, Peter Konwitschny et Uwe Eric Laufenberg.

En plus de travailler en tant qu’artiste invitée, elle a étésoliste en troupe au Badisches Staatstheater de Karlsruhe, en Allemagne, où elle a interprété des rôles tels que Idamante, Dorabella, Cherubino, Rosina, Orlofsky, Sesto, Zerlina, Hänsel, Wellgunde, Rossweisse et Radamisto.

tami gura - _WF46044-Modifica.jpg

Immédiatement après avoir terminé ses études aux États-Unis, elle a rejoint le prestigieux opéra studio du Hamburg State Opera, où elle est également revenue chanter en tant qu'invitée. Les rôles à Hambourg incluent Sesto, Annio, Zaida dans la nouvelle production de Christof Loy de "Il Turco in Italia", Amore / Valletto dans "L’incoronazione di Poppea", Pauline, Blumenmädchen et Gymnasiast dans la nouvelle production de Peter Konwitschny Lulu ", un rôle qui a été repris au Holland Festival.

Tamara Gura est née aux États-Unis dans une famille d'origine polonaise et italienne. Dès sa plus tendre enfance, elle suit des cours de danse, de chant, de piano et de théâtre. Elle a fait ses études musicales aux États-Unis et a participé à des master classes avec Elisabeth Schwarzkopf, Kurt Moll et Ileana Cotrubas. Elle a remporté le prix du Conseil national du Metropolitan Opera, une bourse du Semans Art Fund pour poursuivre ses études à Salzbourg. Elle a été choisie par Eva Wagner-Pasquier pour faire partie de l'Académie européenne de musique d'Aix-en -Provence.